Cantate de guerre
Scénographie I Théâtre I 2011

Un texte sur les frontières entre soi et l’autre, sur le terrain miné de la guerre où la haine tisse lentement sa toile d’araignée. Un espace construit pour une distribution exclusivement masculine où la mobilité des corps et la démonstration de la force constituaient des enjeux centraux. Entre l’ordre et le chaos, la discipline militaire et le désordre de la guerre, s’y affrontaient les consciences dont celle d’un père face à son fils et à celui de son ennemi.

 

J’avais imaginé des poutres éparses dispersées sur le sol. Ces axes ont été dessinés sur le plancher de la salle de répétition et les acteurs s’y sont alignés spontanément. Une fois sur scène, alors que seul l’éclairage reprenait le motif, il a semblé au public que cet espace était issu tout naturellement de leurs mouvements.

De Larry Tremblay

Mise en scène Martine Beaulne 

Costumes de Daniel Fortin

Éclairages de Claude Cournoyer

Accessoires de Julie Measroch

 

Une production du Théâtre d’Aujourd’hui à Montréal